la cordonnerie
Slogan du site

Site de Jean-Louis Cordonnier. Vous y trouverez de nombreuses préparation de cours et de Travaux pratiques pour les Sciences de la vie et de la Terre en lycée, ainsi que des textes pédagogiques. N’hésitez pas à me me laisser un petit mot (onglet contact)

QCM
le principe du questionnaire à choix multiples.

Éléments pour une bonne stratégie d’apprentissage.

Article mis en ligne le 27 septembre 2007
dernière modification le 27 octobre 2007

par Jean-Louis
Imprimer logo imprimer

Souvent, nous savons “presque”. Nous disons « je l’ai sur le bout de la langue ». Ou bien nous avons une idée mi-vaue mi-précise de la réponse.

Et dans ce cas là, nous savons assez bien détecter les mauvaises réponses.

Ainsi, nous savons répondre à la question Quand est né Victor Hugo ?

Peut-être que nous ne connaissons pas la réponse très précise (avec le jour et le mois, ni même l’année exacte), mais nous savons que la réponse Victor Hugo est né en 456 avant J.-C. est surement fausse.

La réponse Victor Hugo est né en 1802 semble assez vraissemblable, surtout si on nous dit qu’il n’y a pas de piège.

Le principe du QCM

Le principe est de proposer des réponses et de demander au candidat de cocher les bonnes réponses et pas les mauvaises.

J’ai choisi d’utiliser la forme la plus simple (ou presque) :
- le choix est entre cette phrase est vraie et cette phrase est fausse .
- On peut également ne pas savoir, c’est à dire refuser de choisir.
- pour affiner, on peut choisir je suis très certain que c’est vrai (par exemple vous savez que Victor Hugo a écrit un poème où il parle de sa naissance et qui commence par Ce siècle avait deux ans. et je pense que c’est assez probable (vous savez qu’il s’est exilé sous Napoléon III).

Concrètement :

Chaque phrase est suivie par

VV V F FF NSP

ce qui signifie :

- je suis très certain que c’est vrai
- je pense que c’est assez probable
- je pense que c’est très peu probable
- je suis très certain que c’est faux
- je ne sais pas

On peut le cas échéant préciser le sens que l’on donne à la phrase proposée, en cas d’ambiguïté.

Exemple de contrôle de ce type.

PDF - 36.1 ko
Exemple de QCM

Dans la même rubrique

Évènements à venir

Pas d'évènements à venir


Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 3.84.13