la cordonnerie
Slogan du site

Site de Jean-Louis Cordonnier. Vous y trouverez de nombreuses préparation de cours et de Travaux pratiques pour les Sciences de la vie et de la Terre en lycée, ainsi que des textes pédagogiques. N’hésitez pas à me me laisser un petit mot (onglet contact)

Étude de l’ADN par la diffraction des rayons X
2de TP26

Étude de l’ADN par la diffraction des rayons X

Comparaison d’un document papier et d’un modèle analogique.

Article mis en ligne le 15 janvier 2012
dernière modification le 27 octobre 2007

par Jean-Louis
Imprimer logo imprimer

Cette méthode d’étude nous renseigne sur la taille et la structure de la molécule d’ADN

Étude d’un document.

L’étude cristallographique des molécules biologiques a été mise au point par Lauwrence Bragg et Max Perütz.

Dans le laboratoire Cavendish de l’Université de Cambridge qui va nous intéresser, travaillent James Watson et Francis Crick.

James Watson


James Watson

Francis Crick


Francis Crick

Ils examinent un cliché de diffraction des rayons X par un cristal d’ADN que leur a fourni leur ami Maurice Wilkins qui travaille dans un autre laboratoire, au Kings College de Londres.

JPEG - 18.4 ko
Maurice Wilkins

Voici le principe de l’appareil qui a permis d’obtenir cette figure :

Principe de la diffraction des RX

Certains des rayons X qui traversent le cristal sont déviés. Lorsqu’ils arrivent sur le détecteur (plaque photographique) ils provoquent la formation d’une tache noire.

C’est une chercheuse du labo de Maurice Wilkins (avec qui il ne s’entend pas du tout) qui l’a obtenu.

Rosalind Franklin Rosalind Franklin

Le cliché obtenu par Rosalind Franklin.
diffraction des RX par l'ADN

Consigne n°1 : Formulez le plus possible de remarques et de questions à partir de cette figure. Notez-les toutes. Notez aussi celles trouvées par d’autres qui vous semblent utiles.

Les élèves formulent de très nombreuses remarques. Je retiens en particulier celles qui concernent

  1. les symétries de la figure

  2. ce qu’on « devrait » voir

  3. les question concernant l’interprétation

  4. les désaccords

Modèle analogique

Une source lumineuse ponctuelle (lampe posée derrière un carton troué)

Des rideaux de voilages, fin presque transparent (fines mailles carrées)

Les élèves examinent la figure de diffraction obtenue. Ils en tirent assez spontanément que la diffraction observée est bâtie sur un motif carré, comme la maille du tissus.

diffraction par le voilage

Ce qui est plus délicat à repérer, c’est que lorsque l’on étire la maille du tissu, qui d’une forme de losange carré, prend une forme de losange allongé verticalement, le motif de points lumineux s’allonge dans une direction horizontale. On met ainsi en évidence que le motif n’est pas une fonction proportionelle de la maille du tissus.

diffraction d'un voilage normal se transforme par étirement vertical en diffraction d'un voilage étiré verticalement

Évènements à venir

Pas d'évènements à venir


Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 3.84.13