la cordonnerie
Slogan du site

Site de Jean-Louis Cordonnier. Vous y trouverez de nombreuses préparation de cours et de Travaux pratiques pour les Sciences de la vie et de la Terre en lycée, ainsi que des textes pédagogiques. N’hésitez pas à me me laisser un petit mot (onglet contact)

La « coopération » dans le système immunitaire
TS : Cours 19

Un acteur du système immunitaire (cellulaire ou humoral) n’agit pas seul.

Article mis en ligne le 11 février 2008
dernière modification le 12 février 2008

par Jean-Louis
Imprimer logo imprimer

Deux exercices :

(voir page 2 et 4 du document)

PDF - 357.5 ko

Le premier (théorie de la sélection clonale) montre que chaque lymphocyte de reconnait qu’un seul antigène. Ceci contredit une plus ancienne théorie de « la chaine latérale » de Paul Ehrlich qui pensait que chaque cellule possédait des récepteurs pour plusieurs antigènes :

Cela réfute aussi les théories instructionnistes développées, par exemple celle de Linus Pauling.
Pauling a démontré que l’interaction entre un anticorps et un haptène (famille de molécules jouant ici le rôle d’antigènes) se produit grâce à une adaptation tridimensionnelle de leurs structures respectives. Pour apporter une explication simple à cette étroite complémentarité, Pauling a émis l’hypothèse (fausse aujourd’hui) que la structure tridimensionnelle de l’anticorps se forme au contact de l’antigène en épousant exactement sa forme dans l’espace.

Le second exercice montre le rôle essentiel des interleukines dans la prolifération cellulaire qui augmente le nombre de représentants d’une clone cellulaire après une agression.

Travail en groupe :

PDF - 165.5 ko

Chaque groupe fait un exercice ce qui met en évidence :
- (document 4) la coopération entre lymphocytes et macrophages.
- (document 5) la coopération entre lymphocytes T et B
- (document 3) la coopération entre anticorps et complément.
- (document 2) l’apprentissage pendant la vie embryonnaire : les SI apprend à distinguer le soi du non-soi
- (document 1) la création dune mémoire immunitaire constitutice du « phénotype immunitaire ».

Lecture complémentaire recommandé :
Etapes historiques de l’immunologie.
Le même avec le son.

Dans la même rubrique

Évènements à venir

Pas d'évènements à venir


Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 3.84.13