la cordonnerie
Slogan du site

Site de Jean-Louis Cordonnier. Vous y trouverez de nombreuses préparation de cours et de Travaux pratiques pour les Sciences de la vie et de la Terre en lycée, ainsi que des textes pédagogiques. N’hésitez pas à me me laisser un petit mot (onglet contact)

Introduction à la physiologie de l’effort d’endurance.
2de : TP 12

Réalisation du test de Ruffier-Dickson

Article mis en ligne le 29 novembre 2016
dernière modification le 21 avril 2017

par Jean-Louis
Imprimer logo imprimer

Recueil des représentations :

- Que ressent-on lorsque l’on fait une course d’endurance ?
- Réponses des élèves : fatigue, transpiration, pouls élevé, essoufflement, point de côté...
- Tentative de mise en corrélation ; par exemple : on est est essoufflé parce que le cœur bat vite.

Réalisation du test de Ruffier-Dickson :

- mesure du rythme cardiaque au repos (comptage pendant 15 secondes).
- effort calibré (30 flexions en 45 secondes).
- mesure du RC en fin d’effort.
- mesure du RC après 1 mn de récupération.

Interprétation :

le rythme en fin d’effort est toujours la valeur la plus élevée.
Chez la plupart des élèves, le RC n’est pas revenu à sa valeur de base après 1 mn de repos.

Essai d’interpolation et formulation d’hypothèse pouvant donner lieu à expérimentation :

Est-ce que l’augmentation du rythme cardiaque est proportionnelle à l’effort ; ou bien la fréquence cardiaque est-elle une fonction affine de l’effort.

Évènements à venir

Pas d'évènements à venir


Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 3.84.13