la cordonnerie
Slogan du site

Site de Jean-Louis Cordonnier. Vous y trouverez de nombreuses préparation de cours et de Travaux pratiques pour les Sciences de la vie et de la Terre en lycée, ainsi que des textes pédagogiques. N’hésitez pas à me me laisser un petit mot (onglet contact)

Rest de Ruffier Dixon ; interprétation
2de : semaine 23

Biostatistiques

Article mis en ligne le 12 septembre 2014
dernière modification le 13 mars 2012

par Jean-Louis
Imprimer logo imprimer

Le test :

FC0 = fréquence cardiaque avant l’effort
FC1 = fréquence cardiaque en fin d’effort
FC2 = fréquence cardiaque une minute après la fin de l’effort.

Quelles règles peut-on en tirer, quelles régularités ?

L’indice de Ruffier :

Indice Ruffier = [(FC0 + FC1 + FC2) - 200] / 10

Indice < 0 = très bonne adaptation à l’ effort
0 < indice < 5 = bonne adaptation à l’ effort
5 < indice < 10 = adaptation à l’ effort moyenne
10 < indice < 15 = adaptation à l’ effort insuffisante
15 < indice = mauvaise adaptation à l’ effort

L’indice de Dickson

Indice Dickson = [(FC1-70) + 2 (FC2 - FC0)]/10

L’indice de DICKSON est plus fiable que l’indice de RUFFIER

Indice < 0 = excellent
0 à 2 = très bon
2 à 4 = bon
4 à 6 = moyen
6 à 8 = faible
8 à 10 = très faible
10 < indice = mauvaise adaptation

Ces indices permettent de comprendre que :

- Les sportifs entraînés ont un rythme cardiaque lent au repos
- Une entraînement à l’endurance doit faire diminuer FC0 (pouls de repos.)
- L’entraînement fait diminuer FC1/FC0. Il y a une une adaptation cardiaque à l’effort.
- L’entraînement fait diminuer FC2/FC0. La récupération est plus rapide

Évènements à venir

Pas d'évènements à venir


Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 3.84.13